Sur la route de Tokaido (Japon)

Je n'ai jamais su poser les bons mots pour expliquer l'attirance que j'ai avec cet archipel et ses habitants.

Depuis l'âge de 3 ans, l'Asie dans son ensemble est une fièvre chez moi, à tel point qu'à la naissance de mon frère cadet, lorsque mes parents m'ont laissés la liberté de lui choisir son troisième prénom, j'ai choisi "Chan". 

Le prénom Chan est un prénom chinois tiré d’un mot commun du dictionnaire qui, en caractère chinois se calligraphie « 婵 ». Il signifie « explication » ou « exposition » mais aussi « la beauté »,

« la posture gracieuse ».

Justement l'explication je ne l'ai pas. Surtout que mon frère n'est pas gracieux du tout.

Quelques années plus tard, durant mon adolescence, je suis tombé par hasard sur la version intégrale du film "Les 7 Samouraïs", une cassette vidéo chez des amis de mes parents.

Je m'en souviens très clairement car malgré mon jeune âge ce film m'a mis "une claque".

C'est à partir de cet instant là que je suis tombé amoureux de la culture japonaise et que j'ai fait la découverte de  Haruki Murakami, Takeshi Kitano, Takashi Murakami, Hayao Miyazaki, Iseo Takahata, Tatsuo Suzuki et j'en passe.

Avant même de penser à la photographie comme profession, j'avais déjà réfléchi à l’élaboration du voyage parfait pour découvrir le Japon et ses multiples paysages.

C'est quelques années plus tard, après avoir parcouru la Corse en bivouac sur les traces du GR 20 (Grande Randonnée), randonnée connue pour être la plus difficile d'Europe. Elle est composée de 16 étapes, 180 km, 11 000 mètres de  dénivelé.

J'ai fait ce parcours périlleux en 14 jours en portant un sac à dos de 23 kg.

 

C'est depuis cet épisode que je me suis intéressé aux randonnées praticables du Japon et que m'est venue l'idée d'un voyage photographique de Tokyo à Kyoto à pieds.

En faisant mes recherches, je me suis rendu compte, à ma grande et agréable surprise, que certaines routes construites pendant l’ère Edo sont encore praticables.

Bingo !

Voila l’idée  :

- Atterrissage à Tokyo , je compte y rester 2 à 3 jours pour me caler sur l'horaire du japon avant de m'aventurer sur les 55 étapes de Tokaido road.

- Marcher jusqu'à l’étape 15 où je quitte la route pour faire l’ascension du Mont Fuji.

- Je redescends sur l’étape 16 et finis jusqu’à l’étape 55.

- Si il me reste de l’énergie, prendre les transports jusqu'à l’île d' Okinawa pour une session de surf.

- Et reprendre les transports pour prendre mon avion pour Paris.

GR_20_map.png

POURQUOI ?

Tout comme mon voyage à New York j’espère réussir à assouvir ce besoin que j'ai de montrer le monde à travers le prisme de mon appareil, de prendre le maximum de photos et en faire un grande exposition à Paris.

AIDES ET SPONSORS:

En recherche...

slide_3.jpg
There were swallows - Jan Garbarek Group
00:00 / 00:00

Copyright     ©baptistemarcon2020        SIRET : 882 149 479 00017